Vous pouvez nous contacter par téléphone ou par messagerie et retrouver sur ce site toutes les informations sur les mesures mises en œuvre dans le cadre de la crise sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19.

Information sur l’activité partielle

Contacter les services départementaux de renseignements en droit du travail  :

- par courriel :
- Calvados
- Eure
- Manche
- Orne
- Seine-Maritime

- par téléphone, du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30 au :

+ services en département
 




 
Accueil > Travail et relations sociales > Santé et sécurité au travail > Lubrisol > Incendie Lubrizol > Dans 112 communes de la Seine-Maritime, 2 dimanches pourront être travaillés (...)

Dans 112 communes de la Seine-Maritime, 2 dimanches pourront être travaillés en décembre et en janvier par les salariés des commerces de détail impactés par l’incendie de l’usine Lubrizol

| Publié le 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour le 13 janvier 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

A titre exceptionnel, le préfet de la Seine-Maritime autorise l’emploi de salariés pendant les dimanches 22 et 29 décembre 2019 et 5 et 12 janvier 2020 dans l’ensemble des commerces de détail situés dans la zone du panache de fumée de l’incendie de l’usine Lubrizol

Afin de permettre aux commerces de détail, dont l’activité a été impactée depuis le 26 septembre 2019 par l’incendie de l’usine Lubrizol, de compenser l’effet économique causé par ce sinistre, Pierre-André DURAND, préfet de région, préfet de la Seine-Maritime, a pris deux arrêtés qui autorisent, à titre exceptionnel, tous les commerçants de détail établis sur le territoire de la ville de Rouen et dans les 111 autres communes ayant été survolées par le panache de fumée, à employer des salariés pendant les dimanches 22 et 29 décembre 2019 et 5 et 12 janvier 2020.

Il s’agit d’une dérogation préfectorale à la règle du repos dominical des salariés qui s’adresse à l’ensemble des établissements dans lesquels s’exerce, à titre principal, un commerce de détail, alimentaire ou non-alimentaire, qui ne bénéficient pas, par ailleurs, soit d’une dérogation permanente de plein droit liée à la nature de leur activité principale ou à leur implantation géographique, soit d’une dérogation administrative octroyée par le maire, pour l’un et l’autre des quatre dimanches précités.

Seuls les salariés volontaires ayant donné leur accord par écrit à leur employeur pourront travailler le dimanche sur le fondement de cette autorisation préfectorale.

 

Télécharger :

Arrêté préfectoral du 3 décembre 2019 portant dérogation au repos dominical des salariés des commerces de détail de 112 communes de Seine-Maritime pendant les dimanches 22 et 29 décembre 2019
 
Arrêté préfectoral du 9 décembre 2019 portant dérogation au repos dominical des salariés des commerces de détail de 112 communes de Seine-Maritime pendant les dimanches 5 et 12 janvier 2020
--