Numéro d’appel pour les renseignements
en droit du travail

+ services en département
 


 
Accueil > Travail et relations sociales > Santé et sécurité au travail > Lubrisol > Incendie Lubrizol > Incendie de Lubrizol et de Normandie logistique : ultime délai jusqu’au 15 (...)

Incendie de Lubrizol et de Normandie logistique : ultime délai jusqu’au 15 décembre pour les demandes de recours à l’activité partielle pour les 26 et 27 septembre

| Publié le 26 novembre 2019 | Dernière mise à jour le 30 novembre 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Un important incendie s’est déclaré dans la nuit du 25 au 26 septembre, au sein de l’entreprise Lubrizol, située à Rouen. Les services de l’Etat, et notamment la Direccte, ont été particulièrement mobilisés.

Face aux impacts économiques directs ou indirects, plusieurs mesures ont été prises dès le 26 septembre afin d’accompagner les entreprises connaissant des difficultés de fonctionnement :
-  Une cellule « continuité économique a été mise en place pour assurer un suivi adapté à chaque entreprise,
-  Le dispositif d’activité partielle qui permet une prise en charge d’une partie des salaires des salariés dont l’activité a été perturbée, a été fortement mobilisé.

De manière exceptionnelle, un délai est ouvert jusqu’au 15 décembre 2019 pour les entreprises souhaitant demander l’autorisation de recourir à l’activité partielle pour les journées des 26 et 27 septembre. Pour ce, elles peuvent déposer un dossier, en se rendant sur le site : https://activitepartielle.emploi.go...

Les entreprises plus durablement affectée par ce sinistre (ex : sous-traitant, client, entreprise voisine…) pourront néanmoins continuer à déposer leurs demandes préalables passée cette date.

La Direccte invite également tous les employeurs qui n’auraient pas demandé le paiement de l’indemnité qu’ils ont sollicitée à y procéder.

Afin d’apporter les informations utiles à la préservation de la santé et de la sécurité de salariés, les services de l’inspection du travail ont dans les jours qui ont suivi l’incendie, réuni les employeurs et les instances du personnel des entreprises à proximité du lieu. Ils ont également déposé sur le site internet plusieurs documents d’information.

L’inspection du travail a également procédé à plusieurs contrôles sur place pour s’assurer que les conditions d’intervention des salariés des entreprises présentes sur le site étaient conduites dans des conditions permettant de préserver leur santé et leur sécurité.

--

Légifrance | Mentions légales | Services Publics