Nos services en département
 
Accès direct




 

Emploi d’avenir : Paroles de jeunes

Emploi d’avenir : Paroles d’employeurs

Accueil > Travail et relations sociales > Lutte contre le travail illégal > La Carte d’identification professionnelle BTP bientôt obligatoire

La Carte d’identification professionnelle BTP bientôt obligatoire

| Publié le 26 novembre 2016 | Dernière mise à jour le 21 mars 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Conçue pour renforcer la lutte contre le travail illégal et la concurrence sociale déloyale, la nouvelle carte d’identification professionnelle, obligatoire et hautement sécurisée, concernera tous les salariés travaillant sur des chantiers du bâtiment et des travaux publics.

Myriam El Khomri, ministre chargée du travail, a annoncé le 25 novembre 2016 l’entrée en vigueur prochaine de la nouvelle carte d’identification professionnelle des salariés du bâtiment et des travaux publics.

Cette carte BTP permettra de justifier à tout moment, en cas de contrôle, du respect par l’employeur de l’obligation de déclaration et d’information relative aux personnels présents sur un chantier.

Répondant à une demande ancienne de la branche du BTP, elle est mise en place en application de l’article L.8291-1 du Code du travail, créé par la loi n°2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite « loi Macron ». Elle remplacera celle existant depuis 2006 qui était facultative et qui a cessé d’être délivrée depuis le 15 septembre 2016 par les caisses du réseau Congés Intempéries du BTP.

En pratique, la Carte BTP est obligatoire pour les salariés qui exécutent à titre professionnel des travaux figurant sur la liste mentionnée à l’article R.8291-1 du Code du travail : « travaux d’excavation, de terrassement, d’assainissement, de construction, de montage et démontage d’éléments préfabriqués, d’aménagements ou équipements intérieurs ou extérieurs, de réhabilitation ou de rénovation, de démolition ou de transformation, de curage, de maintenance ou d’entretien des ouvrages, de réfection ou de réparation ainsi que de peinture et de nettoyage afférents à ces travaux et de toutes opérations annexes qui y sont directement liées ».

Tout employeur dont les salariés accomplissent, dirigent ou organisent (conducteurs de travaux…), même à titre occasionnel, secondaire ou accessoire, les travaux précités, est tenu de demander la Carte BTP pour les salariés concernés.

Cette obligation s’applique également, pour les mêmes travaux :
- aux entreprises de travail temporaire établies en France ;
- aux employeurs établis à l’étranger et qui détachent des salariés en France ;
- aux entreprises ayant recours à des salariés détachés intérimaires ;
- aux structures d’insertion (associations intermédiaires, entreprises d’insertion) dès lors qu’elles mettent à disposition des salariés sur les chantiers du BTP.

En revanche, elle ne s’applique pas aux employeurs dont les salariés exercent les métiers suivants, même lorsqu’ils travaillent sur un chantier de bâtiment ou de travaux publics : architectes, diagnostiqueurs immobiliers, métreurs, coordinateurs en matière de sécurité et de protection de la santé, chauffeurs et livreurs.

L’entrée en vigueur de la Carte BTP s’effectuera en deux phases : d’abord une phase pilote, suivie d’une phase de généralisation progressive, à partir de début 2017. Le déploiement de la carte BTP s’effectuera en avril 2017 pour ce qui concerne la région Normandie.

 
Présentation de la carte BTP par Myriam El Khomri, ministre du travail, et Michel Sapin, ministre de l’économie et des finances, le 23 février 2016
 

Pour aller plus loin :

Lire l’article : BTP : le Gouvernement renforce son arsenal de lutte contre le travail illégal et les fraudes au détachement

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics