+ services en département
 



 
Accueil > Travail et relations sociales > Santé et sécurité au travail > La Direccte rencontre les coordonnateurs "sécurité protection de la santé" (...)

La Direccte rencontre les coordonnateurs "sécurité protection de la santé" réunis par l’OPPBTP

| Publié le 9 juillet 2018 | Dernière mise à jour le 1er août 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le Pôle "Politique du travail" de la Direccte de Normandie a participé aux rencontres professionnelles avec les coordonnateurs "sécurité protection de la santé" organisées par l’OPPBTP, sur le thème « Les modalités d’accès au chantier ».

Le 29 juin 2018, des représentants de la Direccte de Normandie sont intervenus dans le cadre des rencontres professionnelles avec les coordonnateurs "sécurité protection de la santé" (CSPS) organisées par l’agence Normandie de l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP).

La thématique retenue cette année pour cette rencontre est : « Les modalités d’accès au chantier ».

Plus d’une vingtaine de coordonnateurs SPS des départements normands étaient présents.

La Direccte a consacré son intervention aux thèmes suivants :

- Responsabilités des maîtres d’ouvrage en matière de détachement de travailleurs et coordination ;
- Détachement de travailleurs et emploi de la langue française ;
- Accès au chantier et carte d’identification professionnelle des salariés du bâtiment et des travaux publics.

De nombreuses questions ont émergées sur la manière de conseiller les maîtres d’ouvrage face aux difficultés liées au détachement temporaire de travailleurs par des entreprises établies hors de France mais également sur les responsabilités propres des coordonnateurs dans ce domaine.

La Direccte a tenu à informer les coordonnateurs SPS de l’action en cours dans la région sur les chantiers de construction de maisons individuelles et notamment de la possibilité qu’ils soient approchés par les constructeurs pavillonnaires.

A cette occasion, ont été rappelées les exigences minimales dans le cadre d’une coordination, à savoir :

  • remblaiement des abords de la construction ;
  • pose d’un échafaudage périphérique commun ;
  • protection des trémies et mise en place d’une base vie.
--

Légifrance | Mentions légales | Services Publics