+ services en département
 
Accès direct





 
Accueil > Entreprise, emploi, économie > Actualités > Plan d’urgence contre le chômage : augmenter l’offre et le nombre de (...)

Plan d’urgence contre le chômage : augmenter l’offre et le nombre de formations et faciliter l’embauche des moins qualifiés en 2016.

| Publié le 20 janvier 2016 | Dernière mise à jour le 21 mars 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Dans ses vœux du 31 décembre 2015, le Président de la République estimait que la France se trouvait dans « un état d’urgence économique et social » en assurant que la lutte contre le chômage restait la première priorité.

En effet, depuis 3 ans, la France est engagée dans une bataille pour la croissance et l’emploi et le Président de la République a su engager des réformes importantes pour relancer le marché du travail et lever bon nombre de freins à l’embauche. Dans un contexte de reprise qui demeure encore insuffisant au regard des défis du chômage, il faut aller plus loin.

A l’occasion des vœux aux acteurs de l’entreprise et de l’emploi qui se sont déroulés le lundi 18 janvier au Conseil Économique, Social et Environnemental, le Président de la République a évoqué des décisions importantes pour relancer l’activité et l’emploi en France et donner le sens des réformes engagées depuis trois ans.

En premier lieu, le Président de la République souhaite lancer une nouvelle étape dans la voie des réformes économiques, en réformant en profondeur le code du travail. Et pour ce faire, il proposera de clarifier, de simplifier et de sécuriser la rupture du contrat de travail entre les salariés et les employeurs, de sorte à dédramatiser ces situations parfois délicates pour tous, au profit de dispositions claires et sécurisantes pour les deux parties.

En second lieu, pour continuer d’améliorer la compétitivité des entreprises afin qu’elles embauchent, le Président présentera un nouveau dispositif de soutien à l’embauche pour les PME équivalent à un zéro charge pendant deux ans, anticipant le basculement du CICE en baisse pérenne de cotisations sociales.

A l’instar de la création du compte personnel d’activité (CPA), outil destiné à sécuriser les parcours professionnels, le Président souhaite instituer un droit à une nouvelle chance pour tous par la formation et entrepreneuriat, à travers notamment le doublement du nombre des formations pour les demandeurs d’emplois, afin que tous les profils puissent s’adapter au monde qui change et un renforcement des mesures en faveur du développement de l’apprentissage.

Par ailleurs, le Président a annoncé de nouvelles mesures en faveur de l’entrepreneuriat. L’état d’urgence économique et social de la France nécessite des réformes mises en œuvre rapidement. Ainsi la plupart des mesures présentées sera mise en œuvre dès cette année 2016, tout comme la mobilisation de l’ensemble des acteurs sociaux, économique ainsi que des Régions.

Vous pouvez consulter le dossier de presse ci-dessous.

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics