Direccte Normandie
 

Fermeture exceptionnelle
des services de la Direccte
le lundi 13 juillet 2020

Vous pouvez nous contacter par téléphone ou par messagerie et retrouver sur ce site toutes les informations sur les mesures mises en œuvre dans le cadre de la crise sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19.

Information sur l’activité partielle

Contacter les services départementaux de renseignements en droit du travail  :

- par courriel :
- Calvados
- Eure
- Manche
- Orne
- Seine-Maritime

- par téléphone, du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30 au :

Contacter les services départementaux de main d’œuvre étrangère

- par courriel :
- Calvados
- Eure
- Manche
- Orne
- Seine-Maritime

+ services en département
 




 
Accueil > Entreprise, emploi, économie > Emploi > Validation des acquis de l’expérience > Etudes > Pourquoi la VAE n’a pas trouvé sa place auprès des professionnels du BTP ? (...)

Pourquoi la VAE n’a pas trouvé sa place auprès des professionnels du BTP ? (Crefor 2015)

| Publié le 11 mars 2016 | Dernière mise à jour le 2 février 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

L’observatoire régional VAE a réalisé une enquête qualitative sur le rôle des diplômes et la perception de la formation dans les professions du BTP sur les départements de l’Eure et de la Seine Maritime.

Secteur économique historique, le BTP représente 8 % des actifs en emploi haut-normands tous secteurs confondus.

Qu’ils soient dirigeants d’entreprise ou salariés, les professionnels du BTP exercent le plus souvent dans des petites ou moyennes entreprises et sont majoritairement peu ou pas diplômés : 44 % d’entre eux possédaient un diplôme de niveau V et 31 % aucun diplôme en 2010*. Ce faible niveau de formation ne peut être appréhendé qu’en portant attention à une particularité culturelle du secteur : c’est l’expérience professionnelle qui constitue le principal critère d’appréciation des savoir-faire et compétences des travailleurs.

Confronté d’une part aux répercussions économiques de la crise de 2008 et d’autre part à une évolution des professions (accélérée par la nécessité d’efficacité environnementale notamment), le secteur du BTP devra relever des enjeux liés à la qualification des actifs dans les années à venir. Si la coexistence d’un faible niveau de formation/haut niveau d’expérience professionnelle désigne théoriquement la VAE comme un levier potentiel pour y répondre, la réalité est tout autre, les actifs du BTP étant parmi ceux qui ont le moins recours au dispositif (en comparaison aux autres secteurs d’activité régionaux). Dans le prolongement du travail initié en 2013 par l’observatoire régional VAE de Haute-Normandie, qui a permis de constater statistiquement la faible utilisation de la VAE dans le BTP, cette étude se fixe pour objectif d’en expliquer les raisons, pour ensuite définir dans quelle mesure le dispositif pourrait constituer une opportunité pour les salariés et les entreprises du secteur.

Consulter l’étude : http://infodoc.crefor-hn.fr/doc_num...

--