+ services en département
 





Des conseils pour recruter, former et gérer vos ressources humaines au quotidien



 

Juillet 2012 - L’Emploi en Haute-Normandie

| Publié le 24 septembre 2012
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Un chômage régional en progression. Progression deux fois plus importante au niveau national


En Juillet 2012, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi n’ayant exercé aucune activité réduite (catégorie A) s’élève à 92 878 , en hausse de 0,7 % par rapport à la fin juin 2012. Dans le même temps, au niveau national, on enregistre une hausse de 1,4%. Si on inclut les personnes inscrites à Pôle emploi ayant exercé une activité réduite (courte ou longue), le nombre de chômeurs (catégories A, B, C) est de 144 420 en Haute-Normandie soit une progression de 0,6 % par rapport à Juin 2012, hausse de 1,3 % au niveau national.

En Juillet, les deux départements connaissent des tendances à la hausse, plus marquée pour le département de l’Eure + 0,9 % que pour le département de Seine-Maritime + 0,7 %. Par ailleurs, la hausse annuelle est de 11,9 % pour le département de l’Eure contre 6,2 % pour le département de Seine-Maritime.

Un chômage des jeunes reparti à la hausse

En Juillet 2012, le chômage des jeunes est en progression de 1,9 % par rapport au mois de Juin en catégorie A et de 1,3 % pour les catégories A, B, C. Les jeunes filles et les jeunes hommes sont concernés, avec une détérioration plus forte pour les hommes

Par ailleurs, en évolution annuelle, la situation reste défavorable avec une progression de 8 % pour la catégorie A et de 6,5 % pour les catégories A, B, C.

Les seniors demeurent les plus frappés par la crise de l’emploi

En Juillet 2012, le chômage des seniors enregistre une augmentation 1,3 % en catégorie A après une légère baisse en Avril 2012, embellie très passagère. Cependant, la situation reste particulièrement difficile pour les seniors (50 ans et plus). Leur nombre progresse annuellement de 13,8 % (cat. A) et 13,2 % (cat. A, B, C). Les femmes sont encore plus touchées que les hommes, respectivement + 14,6 % contre + 13,1 % (cat. A).

Des chômeurs de longue durée de plus en plus nombreux (ancienneté d’inscription de plus d’un an)

Le nombre de chômeurs de longue durée est de 61 000, + 0,7 % en évolution mensuelle ainsi qu’une hausse annuelle de 8,8 %. Depuis la fin 2008, ce nombre ne cesse de progresser alors qu’il avait fortement régressé depuis Janvier 2006. Les chômeurs de longue durée représentent désormais 42,2 % du total des demandeurs d’emploi, soit 3,8 points supérieurs au niveau national.

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics